La roquette

Tonifiante et diurétique, elle a la réputation de stimuler le système digestif et sert aussi d’émétique. Elle est pleine de vitamines C, peut se consommer en tisane ou en salade. 


Son histoire

La roquette ou « riquette » à niceet rucola en suisse est consommée depuis l’antiquité. Elle a été découverte durant la haute antiquité.

Elle fut d’abord découverte le long de la méditerranée.

C’est pour améliorer les soins en médecine que les Romains et les Grecs la récoltaient initialement.

La roquette est parfois associée à Priape, dieu de la fécondité. Il parait qu’on plantait au pied de la statue de Priape des graines de roquettes ou qu’on en déposait des bouquets, pour ses valeurs aphrodisiaques.

Au Moyen-Age, on la consomme pour son gout amer prononcé. Egalement pour ses vertus médicinales en cas de toux ou pour laver des plaies.

Mais la plante conserve son image de plante aphrodisiaque qui la fait bannir de certains jardins des couvents puis de l’église en général car vue comme une plante diabolique prédisposant les gens aux péchés de la chair. Elle est donc prohibée dans les cloitre et les abbayes.

 

Après le moyen âge, elle redevient peu à peu consommée mais c’est à partir du XX ème siècle que la roquette retrouve sa popularité.

 

La production

La roquette est une plante annuelle. Elle a des feuilles ressemblantes à celle des radis et des navets. Sa saveur est piquante et poivrée.

Elle est considérée comme une salade.

On sème la roquette aux printemps et jusqu’au début de l’été.

 

Il existe plusieurs variétés de roquette. La roquette vivace qui est plus parfumée et plus piquante que la roquette annuelle, cultivée. Ses feuilles sont plus larges. La roquette annuelle ne vit qu’une année. Il faut la tailler régulièrement pour qu’elle ne monte pas trop vite en graine.

 

On utilise la roquette comme condiment mais on peut également consommer ses feuilles crues ou cuites ou encore dans une soupe. Ses fleurs peuvent décorer les plats et les salades.

En Italie comme en France, on la consomme principalement en salade mélangé à d’autres pousses ou encore sur des pizzas.

On peut également en faire du pesto ou la cuisiner en gratin, en risotto ou en poêlée.

 

Ses Bienfaits

 

La roquette est bonne pour l’estomac. Elle stimule l’activité de l’organisme mais facilite également la digestion et assure le bon fonctionnement des reins grâce à ses vertus diurétiques. Elle stimule l’appétit et réduit la présence de gaz dans les intestins.

Elle est également riche en vitamine C.

 

Comme au moyen Age, il est encore possible et recommandé d’utiliser cette plante lors de problèmes respiratoires tels que les bronchites ou laryngites. Aujourd’hui encore, on l’utilise en tisane pour apaiser et tonifier. Seule, elle aide à soulager une extinction de voix ou une laryngite. Si vous mettez ses feuilles avec de la menthe et quelques branches fleuries de sarriettes (plantes aromatiques que l’on trouve sur les bords des chemins méditerranéens), elle permet de tonifier et d’apaiser.

 

Enfin, on lui reconnais également des vertus anti-oxydantes et d’aide à la régulation de l’acido-basicité du corps.

 

VNR de la roquette