LE BASILIC –

Une plante royale – agrément des plats et thérapeutique

 


Son histoire :

Basilic ou Ocimum basilicum  est une espèce de plante herbacée thérophytes de la famille des Lamiacées. « Le terme basilic a pour étymologie le bas latin basilicum (« royal »), formé sur le grec ancien βασιλικόν / basilikón (« plante royale »), lui-même dérivé de βασιλεὐς / basileús (« roi »). » C’est pour cela qu’on parle souvent de plante royale. Elle tient son nom de l’Egypte car elle était utilisée durant le processus de momification. Elle perdit son image prestigieuse au moyen Age où elle était plus apparentée à la sorcellerie et à l’alchimie.

Dans la mythologie, on l’apparente au serpent, le basilic étant une créature légendaire.

On considère que la plante est originaire d’Afrique, et aurait était cultivée en Inde. Elle traversa l’Europe grâce au voyage d’Alexandre le Grand.

 

Ses bienfaits :

Cette plante a comme attribut principal de soigner l’estomac (crampes, flatulences, nausées et vomissements, facilitant la digestion, constipation, diarrhée…).  Elle est antispasmodique, mais permet également de calmer les insomnies.  C’est également un anti-inflammatoire. On lui voit de nombreuses autres vertus notamment de soigner les aphtes en l’utilisant par gargarisme ou en en mâchant ses feuilles.

Comment l’utiliser ?

Le basilic peut-être utilisé en usage interne (infusion) ou externe (décoction).

En infusion, utilisez 3 à 5 grammes par tasse après chaque repas. En décoction 100 grammes par litre.

En huile essentielle, pour le ballonnement ou les flatulences, utilisez 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale en vous massant le ventre ou par voie orale en posant 1 goute sous votre langue. Cela à la fin de vos repas.

Pour calmer les douleurs d’estomac, mélangez 1 goutte à une cuillère à café de miel et ce jusqu’à 3 fois par jour.

 

Un peu d’histoire :

Pour les grecs, le Basilic était une plante mystique permettant d’introduire des scorpions dans le cerveau si on la reniflait régulièrement. Elle symbolise depuis de mauvais présages de haine et de malheur. A contrario, en Inde, elle à des vertus purificatrices pour l’air et est censée écarter le mal. Elle est d’ailleurs placée dans les mains des défunts pour les protéger lors de leur voyage vers l’au-delà.

En Afrique, on l’utilise pour conjurer le mauvais sort. 

 

Autour de la cuisine :

Le basilic ou pistou dans le sud de la France car utilisé comme pesto (en le mélangeant avec de l’huile d’olive et de l’ail), est utilisé dans de nombreux plat d’été. Elle est généralement utilisée crue pour ne pas perdre de sa saveur.

Cette plante accompagne tous les plats (poulet, poissons, crudité, pates, pizza, sauces…) Ajoutez le toujours au dernier moment.

Vous pouvez congeler le basilic ou le faire sécher mais il perdra de sa saveur.