Les étirements en cyclisme par François

 

La période estivale est un moment propice aux randonnées à vélo, promenades en famille ou défi entre amis.

Mais bien souvent les lendemains sont difficiles : jambes lourdes, crampes, mal aux fesses. Tout le monde a déjà vécu ça ! Evidemment la pratique régulière vous permettra de réduire ces gènes. Une bonne hydratation pendant et après vos sorties ainsi qu’une alimentation adaptée vous permettront aussi de réduire la fatigue et de récupérer rapidement.

Pour accélérer le processus de récupération et réduire les tensions musculaires justement, la pratique d’étirements (stretching) est une méthode qui pourrait vous aider à moins subir les lendemains.

Les muscles moteurs en cyclisme.

 

Quand vous faîtes du vélo, se sont les jambes qui produisent le mouvement et vous permettent d’avancer. Les muscles moteurs sont le grand fessier, le quadriceps et les ischios jambiers. Ils participent tous au mouvement mais avec des rôles plus ou moins différents.

Le grand fessier ainsi que le quadriceps permettent de pousser sur les pédales tandis que les ischios jambiers vont participer au tirage de la pédale vers le haut.

Il ne faut pas négliger non plus le rôle de muscles tels que le psoas iliaque et les mollets qui jouent un rôle important dans le mouvement de pédalage. Le psoas iliaque permet la flexion de la hanche, il est activé quand on tire la pédale vers le haut. Les mollets eux sont composés des jumeaux et du soléaire qui sont les muscles extenseurs de la cheville permettant un coup de pédale fluide et rond.

 

 

Les étirements des membres inférieurs.

 

Pour améliorer la récupération on va donc s’attacher à étirer légèrement ces muscles en particulier.

Voici quelques exemples d’étirements après vos sorties à vélo.