Le sport et les repas de fêtes.

Les fêtes de fin d’année arrivent, réunions de famille, rencontres entre amis, c’est l’heure des repas copieux, parfois (trop) riches.

Source de plaisir et de convivialité, les toasts de foie gras, le champagne, la dinde, la bûche de Noël et autres farandoles de chocolats qui déboulent sur nos tables, peuvent aussi être dégustés avec une certaine appréhension, synonymes de kilos en trop.


Comment gérer les fêtes de fin d’année sans culpabiliser ?
Comment se faire plaisir tout en ne ruinant pas le travail d’une année ?

Joris, coach à Annecy vous propose des conseils pour préparer votre plan d’attaque et ne pas prendre de kilos en trop.

Anticiper les jours avant votre repas de fête :

Les semaines avant ces gros repas, mangez léger et sainement en évitant les écarts que vous vous autorisez d’habitudes.

Si vous mangez un peu plus que ce dont votre corps a besoin lors d’un repas de fête, vous pouvez en compensation, réduire l’apport calorique des repas de la semaine précédente (ou dans le mois).

En effet, un repas de fête équivaut à environ 1400 kcal.
Si chaque jour, vous réduisez votre apport calorique de 200 kcal, vous libérez sur une semaine 1400 kcal (200 kcal * 7 jours) soit l’équivalent d’un bon repas de fête !

En suivant une alimentation variée et équilibrée, correspondant à votre réel besoin, votre corps s’habituera à manger moins et réclamera donc moins.

Ainsi, lors de repas copieux, vous arriverez vite à satiété et éviterez donc de manger trop.

Par ailleurs, les jours de fêtes, favorisez les soupes et jus détox au déjeuner ou au diner, et accordez-vous un petit déjeuner light (évitez viennoiserie et baguette blanche ces jours-là.)

Un petit exemple à titre indicatif

Repas du soir quotidien Soupe + 1 tranche de pain + compote ou un carreau de chocolat

Repas du soir semaine avant repas Soupe + Yaourt

Les 7 astuces pour profiter de son repas de fête sans culpabiliser / vous aider le jour J :

Bien mastiquer. La mastication vous empêche de manger trop et aide à mieux digérer. Elle apporte aussi un signal de bien-être au cerveau.
Par ailleurs, une bonne mastication permet d’apprécier son repas et de sentir lorsqu’il est temps de s’arrêter.

Manger lentement. On estime à environ 15 minutes le temps nécessaire pour que l’estomac envoie au cerveau le signal de satiété.

S’autoriser à ne pas finir son assiette. Se forcer à manger quand on n’a plus faim, c’est la prise de kilos assurée. Dans les pays d’Asie, laisser des restes dans son assiette est un signe de bienséance, cela signifie que vous avez mangé plus qu’à votre faim et que votre hôte vous a bien reçu.

Se servir une seule fois

Modérer l’alcool. L’alcool est une boisson calorique. Il est préférable de limiter sa consommation à un verre pendant ce type de repas. Surtout évitez les mélanges soda et alcool.

Manger de tout sans culpabiliser !!
La culpabilité gâche ces moments de fête. Mieux vaut oublier le calcul des calories et ne penser qu’au plaisir, tout en étant à l’écoute de son corps.

L’idée c’est surtout de profiter de vos repas de fêtes, qui sont occasionnels. De prendre du plaisir lors de ce moment avec vos amis et votre famille. Dès le lendemain vous reprendrez vos bonnes habitudes !

Après ce repas, dépensez-vous !

Allez marcher, jouez à « just dance » en famille, dansez, proposez une activité, soyez volontaire pour le ménage. Toutes excuses pour bouger est bonne à prendre !!

Et pour les plus motivés, favorisez les entraînements brûlant davantage de calories tel que les circuits training, le HIIT, la musculation ou encore la course en fractionné.

Vous pouvez retrouver différents programmes de HIIT et circuits auprès des coachs en plus des exemples proposés.
Dans nos salles de cours interactifs, retrouvez des programmes de HIIT avec Sabrina, des cours travaillant le fractionné avec Serge en Biking, Samir avec la boxe niveau 3 ou Evelyne avec le cours body sculpt « interval sculpt » ou les cours de step par exemple.

De plus, redécouvrez les vidéos proposées cet été par nos coachs sur facebook, en forme de circuit avec du matériel de maison.

Et rappelez-vous, Noël n’arrive qu’une fois dans l’année, prenez du plaisir et savourez ce moment !