Le pruneau

Gourmandise consommée régulièrement en France, le pruneau est une douceur pourtant peu calorique et très bonne pour la santé.

Son histoire :

Le pruneau est avant tout une prune. On utilise principalement la prune d’Ente pour créer des pruneaux. Cette prune, très sucrée et juteuse, est alors séchée pour devenir pruneau.

Le prunier d’Ente tire son nom du vieux français ENTE /enté/ qui signifie greffer.

Au 12 ème siècle, des moines bénédictins reviennent des croisades avec, dans leurs bagages, des plants de pruniers.

Au 13 ème siècle, les moines de l’abbaye de Clairac créèrent les prunes d’Ente en hybridant la variété ramenée par les croisés d’Orients avec une variété locale datant de l’époque romaine.

Pruneau d’Agen, marque déposée, et pourtant il n’y a aucun prunier à Agen. Les productions se situent dans le nord du département. On appelle le pruneau « pruneau d’Agen » car à l’époque, le commerce s’effectuait depuis le port d’Agen. Les gabarres partaient par la Garonne et, de ce fait, on parlait du pruneau comme de celui venant de la région d’Agen. On a donc gardé cette dénomination.

Sa production :  

En Automne, c’est le moment de la taille et des plantations. Cela dure jusqu’à la fin de l’hiver à raison d’environ 100 heures par hectares. Elle permet de former l’arbre quand il est jeune et de le dégager en éliminant les pousses superflues pour favoriser la pénétration de la lumière du soleil et donc, de la photosynthèse. Cela permet au fruit d’être mieux nourri et donc plus gros et plus sucré. L’hiver, les pruniers sont dans une période végétative.

Au printemps, c’est le moment de la fleuraison. Les fleurs sont blanches. C’est à ce moment que les insectes pollinisent les fleurs.

La prune d’Ente est récoltée entre le 15 Aout et le 20 Septembre (mais cela peut être décalé en fonction du climat). Il est nécessaire d’avoir du soleil pour produire des prunes, de ce fait, 76 %, les ¾ de la production française provient du Lot et Garonne, mais également de la gironde, du gers (118 cantons ont l’IGP pruneaux d’Agens).

Pour information, c’est l’écart de température entre la nuit et le jour qui permet à l’acidité du fruit de se transformer en sucre. Les pruneaux d’Agen sont exportés à environ 40 %.

Le pruneau est également produit au chili et aux Etats Unis, 1ers producteurs mondiaux.

Les prunes, une fois ramassées, sont lavées puis étalées sur des clés. Ensuite, elles sont empilées sur des chariots, chaque lot est identifié.

Pour 1 kg de pruneaux, il faut environ 3 kg de prunes. Les prunes restent dans une machine pour le séchage entre 15 heures et 24 heures selon le type de production. En moyenne, la température est de 55 à 60 degré à l’entrée dans le four et 75 degré à la sortie. La déshydratation du fruit, (le séchage) amène le fruit à 23 % d’humidité.

Puis, lors de la commercialisation du pruneau, il faut le réhydrater et il devient alors moelleux. Une fois l’ouverture du paquet, il est possible de conserver le pruneau dans une boite hermétique dans le frigo.

Si le fruit est un peu blanc lors de sa sortie du frigo, cela est normal, c’est le sucre qui ressort suite à son placement au frais. Il est possible de le réhydrater un peu (s’il est plus sec qu’à l’origine) en l’infusant avec du thé ou d’autres liquides.

Pour choisir des pruneaux de qualité, il faut regarder si la mention IGP se trouve sur l’emballage. IGP signifiant Indication géographique protégée certifiant un label de qualité.

 

Ses bienfaits :

Le pruneau, prune déshydratée, contient de forte dose de nutriments tel que les fibres, les vitamines foliques, E, K, C. Le pruneau a également un bon taux de minéraux (fer, calcium, magnésium, potassium, zinc, phosphore.)

L’effet le plus connu du pruneau est sa fonction de laxatif naturel. On justifie cet effet par sa quantité de fibres et de sorbitol (édulcorant qui, consommé à haute dose, devient un laxatif). Pour obtenir cet effet, outre une alimentation équilibrée, il est recommandé de manger environ 5 pruneaux trempés préalablement dans de l’eau et de boire ce verre d’eau le matin à jeun. Vous pouvez également consommer du jus de pruneaux.

Autrement, voici une recette de grand-mère, idéale à consommer le matin. Tout d’abord, la veille, placez 4 à 6 pruneaux dans un litre d’eau que vous laissez tremper toute la nuit.

Le matin, mixez ce mélange (eau et pruneau) et ajoutez-y une cuillère à soupe de miel et consommez.

Autrement, le pruneau est un autre allié du sportif (avec l’abricot sec et les amandes vus précédemment). Grâce à son concentré en sucre présent dans sa pulpe, il est idéal après une séance pour un petit encas revitalisant.

Le pruneau a une grande teneur en vitamine E. Excellent donc, pour notre peau, nos ongles et nos cheveux. C’est un excellent antioxydant. On peut également en faire un masque pour le visage en mélangeant 3 pruneaux avec un peu de lait. Le liquide doit être crémeux. Appliquez-le sur tout le visage et laissez reposer pendant 15 minutes. Puis lavez votre visage avec de l’eau tiède. Cela permet d’enlever les imperfections de la peau.

Le pruneau est également un bon coupe faim. Allié d’un rééquilibrage alimentaire, il peut être consommé avec modération lors d’un encas car riche en vitamines et minéraux.

Grace à sa teneur en potassium, le pruneau est recommandé en cas d’hypertension et pour la prévention de maladies cardio –vasculaires.

 

Comment l’utiliser ?

Le pruneau est excellent pour la santé, vous pouvez donc en consommer 3 ou 4 quotidiennement, idéalement en les ayant d’abord fait tremper 8 heures pour les réhydrater et donc mieux les assimiler.

Le pruneau se cuisine salé ou sucré.

En sucré, il est très connu en far, ou dans des céréales type flocons d’avoine pour accompagner un petit déjeuner équilibré.

Il accompagne très bien les viandes et les tajines également.

Enfin, il existe de nombreuses créations gourmandes, tel que le pruneau fourré, le pruneau au chocolat…

 Le saviez-vous ?

 

Le verger de prunier est assimilable à un damier, les arbres sont espacés, dans l’idéal, de 6 mètres dans le rang et de 7 mètres entre les rangs. Cela permet d’assurer un bon développement et de permettre aux machines de passer.

 

A Agen, on célèbre le pruneau lors du pruneau show, festival durant le dernier weekend d’Aout, où des défilés et des concerts se succèdent. Un moment très convivial.