Le mois octobre rose

 

le cancer du sein est la première cause de mortalité chez la femme en France. Depuis 1990, les cas annuels de cancer du sein ont quasiment doublé passant de 30 000 cas par an à 58 400 aujourd’hui dont 12 146 décès en 2018, un bien triste constat qui se devait d’être soutenu à grande ampleur, et c’est ce qu’il s’est passé, il y a 35 ans.

 

L’histoire débute en 1985, et devinez ou, aux États Unis !

 

La première campagne de sensibilisation du cancer du sein était lancée, soutenu par la American Cancer Society et l’entreprise Imperial Chemical Industries.

Les Femmes, qui cherchaient activement et solidairement des solutions, voyaient enfin un de leur plus gros problème de santé pris en considération par la société.

Ces campagnes ne tardèrent pas à faire le tour du monde de par leurs incroyables résultats, des milliers de dollars étaient levés, simplement en parlant du problème et de son ampleur, publiquement. Il ne suffisait que de le dire.

Dès 1994, le concept est repris en France, par une Américaine, Evelyn H. Lauder, qui crée l’association « Le Cancer du sein, parlons-en! » ou « Ruban rose » aujourd’hui, qui marquera le début d’Octobre Rose.

 

En 14 ans, l’objectif est atteint, avec une action portée sur plus de 100 pays, 100 millions de dollars levés, des milliers de femmes sont dépistées et les recherches avancent, malheureusement Evelyn H. Lauder décède mais sa détermination dans sa lutte ne s’éteint pas avec elle, chaque pays fait perdurer l’événement.

 

Pourquoi le ruban rose comme symbole emblématique ?

 

L’américaine Penney Laingen accrochait des rubans jaunes aux arbres pour demander la libération de son mari qui était retenu en otage en Iran en 1979. Elle a été la première femme à utiliser le ruban comme symbole “contestataire”.

Au début des années 1990, le ruban rouge est utilisé dans la lutte contre le virus du Sida.

En 1992, la rédactrice en chef du magazine Self, Alexandra Penney, imagine alors un ruban pour désigner la lutte contre le cancer du sein et demande au groupe Estée Lauder de le distribuer dans ses magasins de New-York. Et c’est chose faite : des rubans roses se retrouvent sur tous les comptoirs des boutiques Estée Lauder des Etats-Unis.

La couleur rose choisie pour le ruban est le rose n°150 de chez Offray, la plus grande entreprise de rubans au monde. Selon l’association Breast Cancer Action (équivalent américain de Ruban Rose) qui milite également contre le cancer du sein, “le rose est une couleur féminine, douce, joyeuse et qui évoque la bonne santé, tout ce que le cancer n’est pas”.

Aujourd’hui, le ruban rose est le symbole international de la lutte contre le cancer du sein. En porter un permet de montrer son engagement dans la lutte contre le cancer du sein et sa solidarité avec les malades.

 

Pourquoi se faire dépister régulièrement du cancer du sein ?

A l’occasion d’Octobre Rose, Téva (chaîne télévisées appartenant au groupe M6), partenaire historique et engagé de l’association Ruban Rose, a réalisé un spot de sensibilisation au dépistage, jouant sur l’humour grâce à un casting réussi.

 

En effet, en France, 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein. Cependant, si le cancer est dépisté à un stade précoce, il peut être guéri dans 9 cas sur 10.

Quand faut-il consulter ?

  • Il faut consulter si vous remarquez une grosseur, une douleur, une rougeur et/ou un écoulement anormal au niveau des seins.
  • Quel que soit l’âge, il faut faire examiner ses seins une fois par an par votre médecin traitant ou votre gynécologue.
  • À partir de 50 ans, il faut prendre rendez-vous pour passer une mammographie de dépistage gratuite tous les deux ans.

Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison totale sont grandes.

 

Le Comité Féminin pour le Dépistage du Cancer du Sein 74 – CFDCS 74a pour vocation d’encourager le public à la prévention.

 

Créé en 2002 et reconnu d’intérêt général, le Comité encourage le dépistage précoce en s’associant à différents partenaires afin de sensibiliser et d’informer le plus largement possible sur  son importance afin de faire reculer cette maladie.

Rappelons-le, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme, il atteint une femme sur huit, en France environ 53 000 nouveaux cas par an.

 

Le Comité Féminin encourage également le dépistage individuel avant 50 ans, notamment en cas de prédisposition génétique ou d’antécédents familiaux, avec l’accord du médecin traitant. Il se mobilise lors de deux temps forts dans l’année, à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme du 8 mars et de la campagne d’Octobre Rose.

 

Après avoir lu cet article prend du temps pour toi et profite d’un étirement haut du corps avec Magali.