Le kaki

Fruit d’hiver aux couleurs d’automne, le kaki est assez méconnu et pourtant rempli de vitamines, fibres et minéraux.


 

Le kaki est un fruit produit par le plaqueminier du Japon, arbre de la famille des ébènes mesurant entre 5 et 12 mètre de haut, provenant de la Chine de l’Est. On l’appelle aussi figuier casque. Il a été domestiqué en Chine du Sud.

Il est connu depuis 2500 ans, on en retrouve des traces dans la période néolithique.

Au 8 ème siècle, il a également été cultivé par les Japonais.

Il est un fruit national au Japon et en Corée du Sud, utilisé pour les fêtes de fin d’années.

 

Le mot « kaki » vient du mot japonais, « Kakino ki » signifiant « arbre du kaki ».

Son arbre a de magnifiques feuilles orange qui, lorsqu’elles tombent, laissent place à des fruits tout aussi orange tel des guirlandes décorant un arbre.

 

Composition – Culture

Cultivé au Japon et en Corée, on le retrouve aussi au Brésil, au Viet Nam, à Taiwan, au Liban, en Afrique du nord mais aussi dans nos pays méditerranéens comme l’Italie, l’Espagne, le Portugal et le sud de la France.

Les principaux producteurs sont l’Italie, l’Espagne et le Japon.

Il existe aujourd’hui plus de 2000 variétés de kaki.

 

En France, le kaki est arrivé en Europe à la fin de 19 ème siècle, en même temps que la connaissance d’une partie de la culture japonaise avec ses estampes et mangas.

C’est un gros fruit orange, pesant entre 150 et 500 grammes.

Arrivé à maturité, sa peau devient translucide, il devient moins ferme et très sucré.

Vertus :

Le kaki est plein de vertus.

Il est riche en vitamine C et anti oxydant, donnant une très bonne vitalité aux consommateurs. Il est riche en carotène, permettant de lutter contre les maladies cardio-vasculaires, et en bêtacarotène (permettant d’avoir une belle peau et facilitant la cicatrisation.) Il contient du potassium et des fibres, idéal pour le transit intestinal.

 

Consommer du kaki :

Le kaki doit être très mûr, donc très translucide, si on veut le consommer sucré.

C’est quand il est un peu éclaté qu’il devient le plus sucré. En revanche, il faut le consommer très rapidement.

C’est un fruit disponible d’octobre à janvier.

Si le kaki est ferme, il se conserve quelques jours au frigo. Pour le faire murir, le laisser au contact des pommes et bananes.

Le kaki se congèle pour se conserver. Il est possible de simplement le laver et de le mettre au congélateur. Par la suite, vous pouvez le décongeler et de le consommer comme un sorbet.

 

Il s’épluche avec un couteau pointu ou un économe. Veillez à le laisser un peu au frais pour que la peau soit dure. Autrement, vous pouvez simplement couper la partie haute et le manger à la petite cuillère. Ou encore, le couper comme une pomme pour le manger en quartier.

 

Le kaki se consomme donc nature, à la petite cuillère ou en salade de fruit.

Il peut être transformé en confiture, compote ou mousse.

On peut le cuisiner en tarte / tartelette (sucrée ou salée), en fruit dans les gâteaux et autres desserts.

En sucré- salé, il accompagne très bien une pintade par exemple.

Il peut également être consommé en smoothie énergisant le matin en le mixant avec un yaourt, un jus de citron et un peu de miel.

On peut aussi s’en servir comme produit de beauté (exemple : du kaki mixé avec un yaourt pour faire un masque hydratant)

 

L’info en plus : 

Le kaki serait le seul survivant lors du bombardement atomique de Nagasaki. Il est alors devenu un symbole de force dans le pays.