LE CHOU

Le chou est un des plus vieux légumes du potager, puisque sa culture remonterait à quatre millénaires.
Le chou blanc fait partie de la variété des choux pommés.
On compte aujourd’hui une centaine d’espèces de choux différents : chou pommé, brocolis, chou-fleur, chou de Bruxelles, etc.

 

Histoire

Le chou maritime (brassica oleracea) pousse encore spontanément sur les rivages de l’océan. Mais dès l’Antiquité, il avait gagné le bassin méditerranéen. Grecs et Romains ont chanté ses louanges (la première mention le signalant se trouve dans le “Traité des Herbages”, d’Eudène d’Athénes) : pour Horace, Pythagore, Pline ou Caton, il possédait de multiples vertus…

Jusqu’à l’époque de César, on le mangeait “en tige”, comme les brocolis. On commence ensuite à le consommer “pommé”, en grosses têtes. Croisements et hybridations ont donné, au fil des siècles, les nombreux types de choux que nous connaissons aujourd’hui. On en dénombre à présent plusieurs centaines d’espèces. Dans le groupe des choux pommés classiques, on distingue habituellement les choux à feuilles lisses (ou choux cabus), tels le chou blanc, le chou vert, le chou rouge, et les choux à feuilles cloquées, comme le chou de Milan.

 

 Les différentes variétés de chou

 

Choux cabus blancs de forme conique :

“Châteaurenard”, “Nantais”, “Bacalan”, “Lou”

Récolte : printemps essentiellement.

Choux cabus pommés vert :

“Tête de pierrre”, “Celsa”, nouveaux hybrides

Récolte : automne et hiver.

Choux rouges à feuilles lisses :

Récolte : automne et hiver.

Choux verts de Milan à feuilles cloquées :

“Roi d’hiver”, “Iceprince”, “Pontoise” et nombreux hybrides.

Récolte : toute l’année surtout l’hiver.

Les variétés de choux se succèdent au fil des saisons, pendant toute l’année, avec une pointe de production en hiver. Le chou se cultive sous pratiquement tous les climats, et il est originaire de diverses régions de France.

 

Vertus 

 

 LE CHOU FAVORISE L’ELIMINATION DES TOXINES

Les choux renferment des dérivés soufrés (sulforaphane, sinigroside, indole…). Ces substances ont des vertus détoxifiantes.

LE CHOU RENFORCE L’IMMUNITE

Les choux à feuilles et à fleurette contiennent de la vitamine C et des caroténoïdes comme le bêtacarotène, la lutéine, la zéaxanthine.

LE CHOU EST PEU CALORIQUE

Comptez ente 12 calories aux 100 g pour le chou chinois, le moins calorique comme le concombre, et 41 calories pour le chou de Bruxelles, le plus calorique, mais pas davantage que l’artichaut. Ce qui en fait un légume minceur.

LE CHOU APPORTE DU POTASSIUM

Selon les variétés, le chou en renferme entre 92 mg aux 100 g pour le chou vert et 447 mg pour le kale. Le potassium est indispensable pour prévenir l’hypertension, réduire le risque d’accident vasculaire cérébral et de calcul rénal.

 

Consommation

 

Il suffit de couper le chou blanc en fines lamelles, de le blanchir 3 à 5 minutes dans de l’eau bouillante, puis de le cuisiner à la vapeur, à l’étouffée, au four ou à l’autocuiseur.

Blanchir le chou consiste à le faire bouillir dans l’eau pendant 3 à 5 minutes. Ensuite, il faut jeter l’eau et égoutter le chou, puis le passer sous l’eau fraîche pour conserver son beau vert. Une fois blanchi, poursuivre la cuisson du chou selon ses envies !

 

Le saviez vous ?

 

Le chou peut aussi être symbole de profit (« en faire ses choux gras ») ou d’échec (« être dans les choux », « ne pas valoir un trognon de chou » ou encore « faire chou blanc »).

Le chou est également associé à la fécondité. La légende veut ainsi que les filles éclosent dans des roses tandis que les garçons naissent dans des choux.

Le chanteur Serge Gainsbourg s’était lui-même surnommé « l’homme à la tête de chou », suite à la sortie de l’album éponyme dans les années 1970.