GRAINES DE COURGES GRILLÉE

 
On ne jette rien et on fait croustiller les graines de courge pour en faire un snack sain à l’apéritif !
 
Préparation 👉5 min
Cuisson 👉15 min
 
Ingrédients 🥣
 
🔹graines de courge potiron, potimarron, ….
🔹épices de votre choix Pour moi 1 cuillère à café de paprika doux et 1 cuillère à café de curry
🔹fleur de sel
🔹huile d’olive
 
Préparation 🧑‍🍳
 
✔️ETAPE 1 : Récupérez vos graines de courge et lavez-les bien dans une passoire sous l’eau clair. Il s’agit de les débarrasser complètement de toute la chaire filandreuse qui les entoure.
 
✔️ETAPE 2 : Une fois bien nettoyée, versez vos graines sur un torchon propre, épongez-les rapidement puis laissez sécher toute une nuit en les étalant bien.
 
✔️ETAPE 3 : Le lendemain, préchauffez votre four à 160°C. Mettez vos graines dans un bol et ajoutez les épices, la fleur de sel et 1 ou 2 cuillères d’huile d’olive (suivant la quantité de graines). Mélangez pour bien enrober toutes les graines d’épices puis versez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.
 
✔️ETAPE 4 : Enfournez pendant 10 à 15 minutes en remuant à mi-cuisson.
 
Il ne vous reste plus qu’à déguster !😋

ZOOM SUR LES PÉPINS DE COURGES

Améliore la fonction du système urinaire

Les graines de courge ont une action diurétique reconnue ce qui les rend très bénéfiques pour le système urinaire. En augmentant la fréquence et le volume des mictions, elle lutte efficacement contre les infections urinaires ou encore les pyélonéphrites et aide à traiter l’incontinence.

Efficace contre l’hypertrophie bénigne de la prostate

C’est de nouveau leur effet diurétique qui rend les pépins de courge efficace en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate. Une étude allemande menée en 2000 montre ainsi un soulagement d’environ 40% des symptômes de l’hypertrophie en utilisant un extrait de pépins de courges.
L’Organisation E (Organisation Européenne) et l’OMS (organisation Mondiale de Santé) reconnaissent d’ailleurs l’usage médicinal des graines de citrouille pour « soulager les symptômes de la vessie irritable (ou vessie hyperactive) et les troubles de la miction associés à l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) ».

Anti-cholestérol

Les phytostérols contenus en grand nombre dans les graines de courge ont une structure chimique très proche de celle du cholestérol. Dans l’intestin, les phytostérols se lieraient au cholestérol, en limitant ainsi l’absorption. Une alimentation riche en phytostérols est donc un moyen efficace pour réduire le cholestérol et prévenir les maladies cardiovasculaires.
Une étude pilote menée en 2011 sur des femmes ménopausées1 montre d’ailleurs un effet positif des graines de courges sur le taux de bon cholestérol (HDL).

Anti-fatigue

L’exceptionnelle concentration en minéraux et oligo-éléments des graines de courges en font un excellent reminéralisant, efficace pour lutter contre les carences. Sa teneur en fer les rend notamment très utiles pour lutter contre l’anémie.

Laxative

Grace à leur très forte teneur en fibres, ces petites graines sont un très bon remède au transit paresseux et à la constipation chronique.

Vermifuge

C’est la cucurbitine, un acide aminé naturellement présent dans les graines de cucurbitacées, qui confèrerait aux pépins de courge leur très fort pouvoir anthelminthique, les helminthes étant des vers parasites.
Une étude chinoise de 20122 démontre notamment les effets synergiques des graines de citrouille et de l’extrait de noix d’arec sur les ténias.