Ce qu'il faut savoir pour nager en eau libre

Ce qu’il faut savoir pour nager en eau libre

 

Vous êtes un adepte de la natation et vous aimez vous entrainer en pleine nature ? 🏊‍♂️🏔 Nous allons vous donner quelques conseils sur la nage en eau libre, grâce auxquels vous pourrez tenter l’expérience cet été, au merveilleux Lac d’Annecy par exemple ! 😇

 

Avant de s’entrainer en eaux libres

Dans un premier temps, vous pouvez vous entraîner dans une piscine. Bien que les conditions ne soient pas exactement les mêmes, vous pouvez les retrouver avec quelques astuces. Cela vous permettra également de travailler sur vos mouvements.

 

Conseil n°1) Vous pouvez, sur de courtes distances et si l’affluence de votre ligne d’eau vous le permet, vous entrainer à nager les yeux fermés. Cela vous habituera à la sensation de ne pas avoir de repères.

 

Conseil n°2) Vous pouvez également vous entraîner à la respiration frontale en crawl, en levant la tête. Ce type de respiration s’appelle la respiration de type water-polo. Elle est utilisée en eaux libres pour se repérer et anticiper les vagues. Pour un novice, en crawl la fréquence de respiration idéale est de trois respirations classiques pour une respiration en water-polo.

 

Conseil n°3) Entrainez-vous à réaliser de longues distances sans temps de repos.

 

Conseil n°4) Prenez connaissance de votre futur terrain de jeu et analysez votre parcours. Essayez de le visualiser et de le mémoriser au mieux (emplacement, couleur des bouées, repères distinctifs, etc.)

 

Le matériel

Dans un second temps, pour nager en eau libre, il vous faut le bon matériel.

 

Conseil n°5) L’un des équipements les plus importants, c’est la combinaison. Elle permet une protection thermique et améliore votre flottabilité tout en vous protégeant des UV. Il vous faut également de bonnes lunettes, de préférence avec des verres traités anti-UV polarisés.

 

Conseil n°6) Optez pour une bouée de sécurité. Elle permet de se reposer et d’être repérable. Elle est très pratique, voire indispensable, lorsque l’on part nager en solitaire. Pour optimiser votre visibilité, nous vous conseillons également de choisir un bonnet de couleur vive (qui vous réchauffera la tête par la même occasion).

 

‼️ En cas de fatigue ou de crampes, si vous n’avez pas de bouée, mettez-vous sur le dos pour récupérer.

 

Conseil n°7) Préparez votre ravitaillement en cas de fatigue : eau et nourriture.

 

Pendant l’entrainement

Conseil n°8) Il faut s’avoir s’adapter aux conditions. Il faut se préparer à affronter des courants et pouvoir adapter sa technique de nage.

 

Conseil n°9) Il faut également trouver un bon rythme. Dans ces conditions, il faut savoir délaisser l’amplitude au profit d’une fréquence de mouvement plus importante. Le rythme de nage idéal sera celui que vous pourrez conserver à une allure soutenue et constante, durant de longues distances.

 

‼️ Il est préférable de longer la côte plutôt que d’aller au large.

 

Si vous avez l’opportunité de vous entrainer à plusieurs, cela sera d’autant plus stimulant et sécurisant.

 

Le saviez-vous ? Depuis les Jeux de Pékin en 2008, la nage en eau libre est une discipline olympique. Cette épreuve s’étend sur 10km et se tient en milieu naturel.